ENTRE LES LIGNES

Aujourd’hui, faisons fi de tout ce brouhaha sanitaire et géopolitique !  Et ayons l’audace d’envisager le monde sous un angle artistique et poétique… Je vous embarque à la rencontre de deux univers aériens, intemporels et symboliques : IN ILLO TEMPORE (en ce temps-là)…

Photo de couverture : Embrace, par Dai Mouyu, 52 x 138 cm, 2020

LIGNE NOIRE

J’aime la simplicité, l’épuré, le gris, le noir, le blanc… J’aime aussi quand il y a de la chaleur, des vibrations, quand l’imagination est sollicitée, pour lire entre les lignes, prolonger le trait, se raconter une histoire…

De gauche à droite : Free 1, 138 x 34 cm / Free 6, 136 x 34 cm / Wander, 115 x 34 cm / 2020

Du papier de lin brut, de l’encre noir profond, un large pinceau, et Dai Mouyu peint la liberté. Avec une multitude de nuances de gris, noirs, beiges, un trait de pinceau majeur, accompagné de ces éclaboussures, ces imperfections, qui justement tendent vers la beauté, il crée un style calligraphique unique. Il s’arroge le droit de se faire abstrait, ou figuratif selon l’œil qui le regarde. Certains verront des bambous, des roseaux, une algue marine, d’autres distingueront la skyline de Shanghai, ou le signe de l’infini. Le trait noir est affirmé, puissant mais sait aussi se faire léger, comme flottant ou en pointillé. Les lignes se croisent et peuvent déborder du cadre, comme animées d’une énergie, d’une tension, pour finir leur envol en légèreté.

De gauche à droite : Free 3, Free 4, Free 5 / 118 x 34 cm chacun, 2020

De haut en bas : Observe, Encounter, Joy, Teasing, Free 2 (gauche), Wander (droite) / 2020

Dai Mouyu signe là une toute nouvelle série. Après un début de carrière dans la photographie, puis dans la peinture, il a aussi réalisé de nombreux croquis et dessins. Sans être maitre en calligraphie, il ose réinterpréter cet art avec une grande modernité. Bref, j’ai adoré !

De gauche à droite : Teasing (détail), Embrace (détail) / 2020

COCON

De gauche à droite : Cocoon XVI, 120 x 80 cm / The pass of time series, 30 x 25 cm chaque pièce / 2020

Au début était le cocon. C’est notre socle, notre histoire, nos racines. Puis le temps fait son travail, ajoute une couche, en déchire une autre. Les céramiques de Wan Qiong partent d’un canevas, d’une pièce de tissu, d’une chemise même, sur laquelle se mêlent et s’entrelacent matières, fils et autres fibres, parfois en harmonie, parfois totalement éclatées, comme explosées ou brûlées ! Le froid et le chaud, la brillance du vernis et le brut des aspérités…

En bas, de gauche à droite : Cocoon IV, Cocoon XVII, 505 x 50 cm, 2020

Certaines pièces sont intrigantes, fascinantes, mais d’autres m’ont comme un peu angoissée, je dois l’avouer… Il reste que les majestueuses colonnes de bambous, toujours en céramique, sur lesquelles s’enroulent les prémices du maillage d’un cocon de ver à soie, sont assez impressionnantes. Celles-ci furent d’ailleurs le point de départ de cette série Cocoon (茧 Jian) .

Un grand bravo à Anne-Cécile de la galerie ArtCN, qui a provoqué cette belle rencontre entre ces deux artistes et ce joli dialogue entre leurs univers respectifs. Les sobres encadrements en aluminium, l’éclairage recherché et le charme fou de la galerie contribuent à parfaire la mise en scène des oeuvres. On en sort à la fois apaisé et vivifié ! Une exposition à ne pas manquer pour bien démarrer l’été…

Exposition IN ILLO TEMPORE (jusqu’au 5 juillet 2020) : Galerie ArtCN, 876 Jiangsu Road (près de Huashan Road), Shanghai. Du mardi au dimanche, 11h-19h. www.artcn-sh.com, www.artsy.net/artcn, contact@artcn-sh.com

Compte officiel WeChat : ArtCN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :