BALADE SHANGHAIENNE

Ces derniers temps, le temps semble parfois suspendu, et j’ai l’impression de flotter… Comme une attente qui s’étiiiiiire sans fin annoncée. Mais puisque nous ne sommes pas confinés à Shanghai (et nous ne l’avons jamais vraiment été en mode « occidental »), il faut bien rester en mouvement !

QUESTIONS EN RAFALES

Pas très inspirée par les mots aujourd’hui, trop d’incertitudes se bousculent dans mon crâne. On a beau être au pays de la résilience, elle est rudement mise à l’épreuve ces jours/semaines/mois-ci.

Le sac de noeuds

Quand la Chine va-t-elle rouvrir ses frontières ? Quand les familles séparées depuis des mois se retrouveront-elles (y compris la nôtre…) ? Quand pourrons-nous envisager de nous embrasser, nous prendre dans les bras sereinement, sans arrière-pensée ? Quand l’économie (mais quelle économie d’ailleurs) va-t-elle vraiment repartir, ici en Chine tout d’abord, puis ailleurs ?  Et le fameux monde d’après, une utopie ? Pouvons-nous espérer quelques changements vers du mieux ? Ou bien la mémoire de l’être humain se montrera-t-elle définitivement courte et sa vision « bas du casque » ? Je ne peux m’y résoudre, impossible d’oublier, on apprend tous les jours, cet « épisode » pourrait être LA leçon de notre vie ! Alors, à chacun de nous d’apporter sa goutte d’eau à l’océan de nos désirs profonds… (c’était la minute poésie !).

CLIC-CLAC !

Puisqu’il nous faudra sans doute encore attendre avant de pouvoir inspirer à pleins poumons et s’émerveiller devant l’immensité de la mer, la majesté d’une falaise, l’infini d’une plaine, d’un désert, ou encore la fougue d’un torrent de montagne, je marche… Mon cher père a pour habitude de dire à tout va « Avançons ! ». Sujet de raillerie familiale d’habitude, ce tic de langage résonne autrement en moi à présent…

J’ai la chance d’en avoir le temps, alors je me balade, à la recherche d’un autre émerveillement, dans ce Shanghai du mois de mai, ensoleillé, pas encore trop étouffant ni pluvieux. Je me laisse charmer par un platane tortueux, une grille entrouverte, un piaf qui vocalise, même enfermé dans sa cage, un rayon de soleil qui chatouille le linge qui sèche dans la rue. Et je rentre regonflée à bloc !

Clic-clac, je dégaine et je mitraille. J’aime ces photos souvenirs qui encombrent la mémoire de mon smartphone et de mon ordinateur. Je les regarde souvent, encore et encore, ces photos insolites, ces clichés 100% touriste ébahi, ces petites pépites et ces grandes banalités. Zéro technique, juste la simplicité du plaisir de l’œil. Aujourd’hui c’est cadeau, je vous livre un petit florilège de mes dernières flâneries. Souriez, c’est pour mon album !

Ce billet est dédié à mes amis Karine et Xavier, qui ont chacun perdu un parent tout récemment, sans pouvoir franchir les frontières pour un dernier au-revoir. De tout là-haut, ils savent… Amour et résilience.

La citation du jour / de l’année…
Shooting de rue
Le masque dans la rue, plus obligatoire, mais porté par presque tous….
En suspension… (la tortue est à vendre !)
De l’ordre avant toute chose…
Columbia Circle et sa piscine (décorative)

6 commentaires sur « BALADE SHANGHAIENNE »

  1. Pauvre tortue !😉 Je trouve très jolie la piscine  » décorative « ! Je comprends tout à fait ton attente qui s’etiiiire mais on ne sait lus ce qu’on attend: la vie d’avant, il ne faut pas, une autre mais on n’a pas envie de tout perdre( la famille et les amis, les Resto, les sorties, les voyages c’est tellement bien) Comment allez-vous ? Tiphaine a encaissé la reprise des cours ? Je suppose que vous n’avez aucun projet pour cet été ? Ce matin un papa ( mythomane) me parlait de vacances en Thaïlande ou Los Angeles en août, ou sinon la Grèce…je lui ai dit que cela me paraissait compromis ! Samedi nous verrons les parents car nous allons à la banque avec eux pour avoir une délégation de signature. Je t’embrasse bien fort Isabelle

    >

    J'aime

    1. Effectivement, aucun projet pr cet ete, on essaiera de faire 2 ou 3 coupures d’une semaine ailleurs en Chine mais bon…. on espere que les frontieres s’ouvriront avec un pays d’Asie (Coree, Japon… mais ça n’est pas sur…) où on pourrait retrouver Basile une semaine au moins… encore faut-il qu’il n’ait pas de quarantaine a faire en arrivant et a son retour a Londres… wait & see… Sinon j’irai le coir a Londres a l’automne si cela se debloque. Il va devoir se trouver un appart en coloc comme un grand fin aout. Biz et bon courage à vous tous!

      J'aime

Répondre à Isabelle Meresse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :