RETOUR À WUHAN !

Wuhan vue du lac de Macang

La vie parfois vous envoie des signes. Et le plus souvent, de façon inattendue ou lors de périodes délicates. Ce satané virus a beau nous séparer de notre fils (entre autres) pour une durée indéterminée, il m’a offert le bonheur de faire une belle rencontre ! Après le retour à l’école à Shanghai (lire ici Back to school), zoom sur un certain retour à Wuhan…

CHIC, DES NOUVEAUX À SHANGHAI !

Crédit : DG

Fin février/début mars, ma très chère amie Karine, avec qui j’ai notamment partagé notre aventure à Tokyo, m’envoie le message suivant : « Une amie rencontrée à Manille est en transit à Shanghai, elle attend de pouvoir rentrer chez elle, à Wuhan… Elle ne connait pas grand-chose ici, tu pourrais lui donner 2/3 idées de distractions pour ses enfants ? ». Ça alors ! Une nouvelle tête à rencontrer, une histoire pas très simple en plus, elle a sûrement besoin d’aide, je ne me pose aucune question, je fonce ! Et voilà comment, après quelques échanges de messages WeChat et autres conseils de sorties pour les W-E, nous nous retrouvons, Françoise et moi, sur la terrasse d’un charmant petit resto de l’Ancienne Concession Française. Le contact passe bien tout de suite, nous nous reverrons c’est certain !

PARTIS JUSTE À TEMPS…

Auparavant expatriés à Manille donc, Françoise, Nicolas et leurs deux enfants Tom et Mila, ont emménagé à Wuhan fin août 2019. A priori, même avant le COVID, Wuhan n’était pas la destination dont tout le monde rêvait (mais qui connait vraiment quelque chose de Wuhan avant d’y être allé ?…). Cependant, l’expérience est tentante professionnellement – Nicolas travaille dans LE grand groupe d’équipements sportifs tant apprécié des Français -, et le couple est plutôt du genre à aimer les challenges et la nouveauté.

Wuhan sur les rives du Changjiang

Comme de nombreux résidents de Chine, ils projettent de partir en vacances à l’occasion du Nouvel An Chinois fin janvier-début février. Depuis Noël, le bruit de fond d’un mystérieux virus prend de plus en plus d’ampleur en Chine et plus particulièrement à Wuhan. La rumeur enfle, les informations s’en mêlent, et même si elle ne connait personne de malade autour d’elle, Françoise sent que la situation se dégrade rapidement. Elle part le 22 janvier avec ses enfants, dès le début de leurs vacances, à Manille, chez des amis. Et poussée par je-ne-sais-quelle intuition, elle convainc Nicolas de prendre l’avion 24h plus tôt que prévu, le 23, pour les rejoindre. Le jour même, la ville et la région du Hubei sont mises sous cloche, c’est le fameux Wuhan lockdown. Nicolas a donc pris l’un des derniers vols…

DES VACANCES PAS COMME LES AUTRES

Départ en vacances le 22 janvier…

C’est dans cette ambiance un peu particulière que la famille est accueillie chez leurs amis aux Philippines. Ils profitent de ces quelques jours pour revoir d’autres proches, les enfants retrouvent leurs copains, bref, ils respirent un peu, tout en surveillant non sans inquiétude les nouvelles quotidiennes de Chine. Puis, catastrophe, leur fille Mila tombe malade… De la fièvre uniquement, mais assez forte… Ne voulant prendre aucun risque, direction l’hôpital de Manille. Là, quand on leur demande d’où ils viennent, c’est la panique.

Séjour dans un hôpital reculé de Manille…

Ils sont très vite transférés dans un autre hôpital soi-disant « spécialisé en épidémiologie ». Il s’agit en fait d’un dispensaire pourri voire insalubre. Ils sont parqués dans une même chambre, les draps sont sales et un cafard sort du robinet quand on l’ouvre ! Nicolas et Françoise font alors appel à SOS International pour expliquer leur situation et après une nuit, ils sont de nouveau transférés, dans un hôpital international digne de ce nom cette fois et bien plus sûr. Pendant ce temps, Mila est testée au COVID-19 et soignée pour sa fièvre. Les résultats tombent, ouf, elle n’est pas positive et a sans doute attrapé un bon coup de froid dans la piscine des copains. Avec un certificat de non-contamination à l’appui, la famille retourne, soulagée, chez leurs amis, qui les ont toujours accueillis à bras ouverts (ce qui ne fut pas le cas de tous parmi la communauté de connaissances expat’  de Manille après cet épisode…). Puis les vacances se poursuivent sur une île philippine, avec toujours cette angoisse qui monte, sur cette épidémie qui répand son ombre meurtrière sur la région de Wuhan…

LE DÉBUT D’UN EXIL DE PLUS DE TROIS MOIS

L’école américaine des enfants annonce assez rapidement la fermeture de ses portes et la mise en place de l’enseignement à distance dès la rentrée le 3 février. Pour combien de temps, nul ne le sait… Françoise et Nicolas ne savent pas trop que faire, ils ne peuvent pas rentrer chez eux en Chine, toutes les entreprises ferment une à une. Ils prolongent donc leurs vacances aux Philippines d’une semaine, « y a pire comme endroit pour patienter ! », tout en pressentant qu’ils ne sont pas près de revenir dans leur maison…

La Bretagne sous un ciel mouvementé

Une fois ces deux semaines écoulées hors de Chine (qui correspondent à la fameuse quatorzaine sanitaire, malin ça !), ils s’envolent vers la France le 7 février (en shorts et tongs !), n’ayant de toute façon nulle part ailleurs où aller. Alors que rien ne les y oblige en France, ils s’imposent par sécurité une autre période de quinze jours de semi-confinement, se limitant à un périmètre restreint avec la famille, avant de retrouver proches et amis en Bretagne, leur région d’origine. Nous sommes alors le 26 février.

BACK TO CHINA !

Mais Nicolas a maintenant besoin de revenir dans le même fuseau horaire que celui de la Chine, car le travail à distance depuis la France est compliqué. Il repart donc sur Manille dans un premier temps, puis à Shanghai, où sa société a des bureaux assez importants. Françoise, Tom et Mila le rejoignent très vite le 10 mars, pressentant qu’une forte dégradation s’annonce en France, et surtout que la politique des frontières va se durcir de plus en plus… Encore une bonne intuition ! A Shanghai, ils se louent un appartement, et se remettent, par choix personnel, en confinement pendant deux semaines, pour être sûrs de ne contaminer personne. A cette époque, la Chine n’avait pas encore mis en place de tests ni de quarantaines systématiques à l’arrivée aux aéroports.

WELCOME TO SHANGHAI !

Françoise, Mila, Tom et Nicolas à Shanghai

Entre travail et e-learning, la famille découvre donc la Perle de l’Orient, en mode touriste ! Et c’est à cette période que nos routes se croisent ! Un déjeuner, un diner, puis un autre, la découverte de connaissances et d’amis communs… Nous sortons nous-mêmes encore engourdis de cet hiver semi-confiné où tout était fermé, avec le plaisir de cette nouvelle rencontre. Je partage mes bons plans, je joue les guides touristiques (un peu), culturels (forcément), et sous la pression de Françoise, je pousse même les portes du fameux marché de Lujiabang, spécialisé en confection de costumes, robes et autres blousons en cuir sur-mesure… Pour ceux qui connaissent mon aversion pour le shopping, c’est un exploit ! Quel bonheur de jouer à l’experte en friperie l’espace de quelques jours !!!

L’APPEL DE WUHAN

Si le temps semble suspendu par moments, là il est passé très/trop vite ! Car Françoise et sa famille parlent bientôt d’un retour imminent sur Wuhan. La ville se rouvre peu à peu depuis le 8 avril, les entreprises se remettent doucement en activité, Nicolas veut retrouver ses équipes, et le reste de la famille a envie de rentrer à la maison, même si on ne parle pas du tout de reprise de l’école… Les démarches administratives ne sont pas simples. Il leur faut faire un test COVID-19 à deux reprises, et cela n’est pas une partie de plaisir ce prélèvement nasal et guttural, surtout quand l’infirmière a une délicatesse de boucher-charcutier…  Divers formulaires sont exigés et on leur annonce qu’ils auront une quarantaine obligatoire à faire, mais à leur domicile, ouf ! Une fois les derniers souvenirs de Shanghai emballés (il a quand même fallu acheter une valise supplémentaire !), ils prennent le train le 8 mai, avec la sensation très étrange de ne pas savoir du tout ce qui les attend dans leur ville d’adoption…

Un accueil rassurant

A l’arrivée, une fois les formalités administratives passées (pas si longues que cela), ils sont attendus avec chaleur (à bonne distance quand même) par le management de leur résidence : vous vous rendez compte, des étrangers qui reviennent à Wuhan, ils sont forcément exceptionnels !

ET DEMAIN ?…

La vue de leur maison à leur retour (un peu pollué ce jour-ci…)

Depuis, chacun reprend ses marques. Tom a fêté son anniversaire (mais sans copains), Mila a retrouvé sa chambre avec bonheur, bref cela fait du bien à chacun de se poser à la maison, quittée le 22 janvier, soit exactement 107 jours (au lieu des 10 initialement prévus !), après un simple départ en vacances d’hiver. Les quelques amis sur Wuhan sont tous absents, une seule famille était restée pendant le lockdown et les autres n’ont pas pu revenir sur le territoire chinois avant la fermeture des frontières le 28 mars dernier. Reviendront-ils d’ailleurs… L’’incertitude est de mise quant aux prochains mois, mais Françoise et Nicolas ont pour habitude d’aller jusqu’au bout de leurs aventures, et de donner toutes ses chances à chacune de leurs tranches de vie. C’est donc avec positivisme et courage qu’ils envisagent la poursuite de leur expérience en Chine, et prévoient déjà de revenir à Shanghai, rendre visite à tous ceux qu’ils ont rencontrés pendant cette parenthèse improvisée. Nous les attendons avec impatience !

Et pour ceux qui ont manqué ou qui veulent relire mon premier article sur Wuhan, rendez-vous ici.

Jia You* !

*Soyez fort / Courage / Tenez bon / Yes we can !

Merci à Françoise pour toutes ces belles photos !

3 commentaires sur « RETOUR À WUHAN ! »

  1. Ahhh ma petite Francoise!! Quelle histoire! Ravie de vous savoir en bonne santé.. et merci à ton amie pour ce recit !
    Bisous de Lille ou on vs attend bientôt j’espère!! Perrine

    J'aime

Répondre à Perrine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :