INSPIRATION CORONAVIRALE

La vie quotidienne reprend peu à peu à Shanghai (février 2020)

A l’heure où je rédige ce post, les nouvelles confirment que ce satané virus est bien volatile et qu’il se répand vers l’ouest. Sans vouloir minimiser les faits, mais avant de paniquer de façon déraisonnée, il peut être intéressant de vérifier les chiffres annuels de contaminés et de décès de la grippe saisonnière en France par exemple… J’espère cependant que les autorités européennes sauront prendre les mesures adaptées pour éviter l’épidémie massive, en pensant surtout à tous les pays (d’Afrique entre autres) dont les systèmes de santé publique ne sont pas armés face à un tel phénomène…

Mais aujourd’hui, restons plus légers et parlons créativité ! Car ce Coronavirus est une source d’inspiration incroyable. Alors qu’au-delà des frontières, tous s’imaginent la Chine complètement bloquée, masquée – voire pire -, la réalité, tout du moins pour moi à Shanghai, peut être ressentie de façon différente (mais je suis bien consciente que les populations de la région du Hubei et des villes encore en quarantaine ou en étroit confinement ne vivent pas la même chose…). Voyez plutôt.

Opération Portes Ouvertes

Chez nous, des portes se sont ouvertes, nous avons eu la chance d’approfondir des relations jusqu’ici peut-être un peu superficielles, par manque de temps, manque d’occasions, par frilosité peut-être aussi (et oui ça nous arrive !). Mais depuis un mois, au fond de chacun de nous dans notre entourage shanghaien, il y a plus d’empathie, de bienveillance, de la fraternité, de l’amitié, ancienne ou récemment éveillée, et ça c’est bon. Nous savons tous que, quel que soit le futur, ces échanges resteront importants et indélébiles. De même, en famille (même s’il en manque un…), nous atteignons un nombre record de repas pris ensemble, car plus de business trips, plus de visiteurs « du groupe », plus de diners d’affaires, ni de conférences, mais que de fous rires, de temps passé, de discussions, on savoure à tous points de vue ! Voilà c’était ma séquence émotion, mais il fallait le dire…

Peu à peu Shanghai renaît… (Février 2020, crédit : XP)

Y-a-quoi au menu ce soir ?

Chassez le naturel… Tradition française oblige, les groupes sur WeChat pour traquer les bons plans, remplir le frigo et passer commande de tout ou presque, se multiplient. Les groupes Food by The Clan et Drinks by the Clan listent les quelques lieux ouverts, ceux qui livrent etc. Le célèbre Ziko et ses groupes comme Le jardin de Ziko ou La Cuisine de Ziko dénichent moult fournisseurs de poisson d’Islande ou du Pacifique, poulet fermier bio, bœuf australien et autres morilles du Yunnan pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Recette d’une adepte des groupes de Ziko

Les restaurateurs, quant à eux, ont bien du mal à envisager l’avenir sereinement puisque nombre d’entre eux ne peuvent toujours pas ouvrir, à part dans certains districts. On observe cependant ces jours-ci un certain assouplissement, on voit quelques tables rouvrir, sur le Bund, à Xintiandi, dans la FFC depuis peu, on espère que cela va progressivement se détendre…

Petit coup de pub à deux Français qu’on apprécie et qui nous régalent… Fifi du Bistro Le Saleya, et Fanny de Cuivre. Tous deux restaurateurs émérites et sympathiques, qui viennent tout juste d’être autorisés à rouvrir leurs établissements. En attendant, pendant ces longues semaines, ils ont proposé de livrer leurs spécialités. Pourvu que ces bonnes nouvelles s’inscrivent dans la durée (et s’étendent aux autres adresses de la ville…) !

Le Saleya : 570 Changle Lu, près de Xiangyang Bei Lu. Tél. : 6426.1262.

Cuivre : 1502 Huaihai Zhong Lu, près de Wulumuqi Lu. Tél. : 6437.4219

« Je vis une expérience hors du commun et je la fais partager ! »

Et puis, certains osent dévoiler leur créativité ! Il y a tout d’abord cette belle ode au Coronavirus.

Coronavirus. COVID-19. SARS CoV 2. Tu dois avoir un sérieux problème d’identité pour changer de nom aussi souvent. Comparé à tes prestigieux cousins H1N1, Marburg, Nipah ou bien même Ebola, il est difficile de se faire une place dans le monde des méchants. Finalement, c’est nul un virus, programmé pour tuer son hôte en se suicidant du même coup ! Les humains possèdent de rares spécimens similaires qui fort heureusement sont, comme toi, éphémères.

Avant de te dire adieu, je souhaitais néanmoins te remercier. Grâce à toi, le temps s’est trouvé suspendu durant plusieurs semaines. Précieux temps qui nous échappe en permanence à nous humains. Précieux temps qui a fait naitre une émouvante solidarité dans cette belle ville de Shanghai, qui a sublimé la beauté complice d’un foyer familial et qui a donné à celui qui s’interroge l’opportunité de réfléchir.

Repars dans l’anonymat qui te va si bien. Tu resteras dans la postérité des statistiques à la prochaine éclosion d’un cousin et dans celle d’un vague souvenir de notre expérience masquée.
La vie est belle !

(Y.P.)

Il y a aussi le Lycée Français de Shanghai, qui outre l’organisation du e-learning et son travail permanent avec les autorités locales, s’attache aussi à proposer de nombreuses activités extra-scolaires, sportives et culturelles.  Quizz sportif, challenge de fitness, visite virtuelle de musées de Shanghai, activités de la Cité des Sciences, carnets de coloriages de musées (#ColourOurCollections), concours artistique sur le thème « Je vis une expérience hors du commun et je la fais partager ! » etc. Et il y a aussi ces citations envoyées au gré des mails, ou via le Printemps des Poètes, dont le thème de l’édition 2020 est le courage… Je vous en livre deux qui me plaisent particulièrement :

Le courage n’est pas
de faire quelque chose
que les autres ne font pas,
c’est de ne pas faire
ce que font tous les autres.

(Stéphane De Groodt, L’ivre de mots)

Si toute la vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir.

(Marc Chagall)

E-learning de masse

Quand les autorités chinoises ordonnent aux écoles de se mettre au e-learning, c’est du lourd… Les classes de primaire sont diffusées sur une chaine TV nationale (imaginez cela sur France 2 !) : OUT la télé-réalité ou les bons vieux shows traditionnels, tout le monde au boulot, hop, hop, hop !

Les classes niveaux collège et lycée utilisent une plateforme dédiée, classe par classe, et mise à jour régulièrement, comme il se doit, par les professeurs. On imagine aisément les difficultés des émérites enseignants en fin de carrière à se mettre au parfum technologique ! Les trois plus gros opérateurs télécoms (China Mobile, China Unicom et China Telecom), ainsi que les grandes entreprises de la TEC (Huawei, Baidu et Alibaba) sont priés d’unir leurs efforts pour assurer la fluidité de la bande passante internet et le bon fonctionnement des serveurs, pour les quelques 50 millions d’étudiants qui sont en même temps sur le même canal… Les plateformes de live-streaming telles que DingTalk (du groupe Alibaba) ont elles aussi de beaux jours devant elles. On assiste sans doute à un tournant technologique et comportemental dans le secteur de l’éducation. (source : www.technologyreview.com)

En attendant une date de rentrée…

Don du sang

Et voilà un autre petit pas franchi pour moi… Depuis longtemps, je souhaitais donner mon sang. Mais ces dernières années, mes passages répétés à l’hôpital m’en ont empêchée. Et pour être tout à fait sincère, le doute pouvant parfois planner sur le standard des hôpitaux de mon cher pays d’accueil m’a aussi freinée… Oui mais maintenant, je vais très bien. Et le docteur Maskay, chirurgien et porte-parole de BLOODLINE à Shanghai m’ayant rassurée sur les conditions sanitaires, je me suis lancée, et suis allée dans l’un des centres de don du sang de la ville. 400ml de sang en 15mn, une petite heure de mon temps en tout, des contrôles sanitaires renforcés et quelques formalités administratives et c’est tout. Les malades sévèrement atteints par le Coronavirus peuvent avoir besoin de grosses transfusions sanguines pour traiter l’insuffisance respiratoire. Cela fait une raison de plus.

Ah j’oubliais, voici l’infirmière qui s’est occupée de moi, mignonne, n’est-ce-pas ?…

10 commentaires sur « INSPIRATION CORONAVIRALE »

  1. Bravo Delphine, j’aime beaucoup le ton et ta description des bons côtés de l’ambiance qui s’est créée à Shanghai. Si tu le permets, je vais mettre sur linkedin 1 ou 2 extraits de ton blog, en traduisant en anglais et en te citant. Bises.

    J'aime

Répondre à de Guillebon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :