PLONGÉE (AVEC MASQUE)

23 janvier – 1er février 2020 : plongée (avec masque)

Partir ou rester ?

Je démarre donc mon histoire personnelle avec le Coronavirus le 23 janvier, date de notre départ en vacances. Car oui, nous avons eu cette année la chance de partir pour cette semaine de congés aux Philippines, dans un petit coin de paradis, pour y faire de la plongée. Certes, le sujet était sur les lèvres de chacun à Shanghai depuis mi-janvier environ, et certains se posaient la question d’annuler leurs vacances pour des raisons sanitaires, pour éviter de fréquenter les gares, aéroports, trains et avions bondés – pas mal de Chinois avaient d’ailleurs fait ce choix. Nous prenons la route de l’aéroport le jeudi 23 au soir. Là tout d’abord, première surprise, aucun embouteillage à l’approche de Pudong. Puis, au Terminal 2, pas grand monde mais 100% masqué, idem dans l’avion (nous aussi, nous avions prévu les masques), ambiance…

Une fois arrivés sur notre ilot, changement de décor et de préoccupations. Durant une semaine, soleil, plage déserte et plongée avec nos chers amis Isabelle et Thierry, on devient très vite zen. Même si nous restons malgré tout informés et (un peu) connectés. Une ombre plane… Les news s’accélèrent, pas très optimistes, JEG et Thierry démarrent à distance la gestion de crise pour leurs sociétés respectives, les écoles de Shanghai (et d’Asie) annoncent bientôt le report de la rentrée scolaire au 17 février (au lieu du 3) « sur décision du département de l’éducation de Shanghai » en ce qui nous concerne, les sites touristiques de Chine font de même, bref, nous avons tous conscience qu’au bout de cette parenthèse paradisiaque, nous n’allons pas retrouver la Chine que nous avions laissée ! Plusieurs familles d’amis décident d’ailleurs de prolonger leurs vacances ou de rentrer en France, en attendant d’en savoir plus, ou pour éviter de rester enfermés avec des petits pleins d’énergie. Mais plane l’incertitude de la quarantaine au retour sur Shanghai. La question ne se pose pas pour nous, nous rentrons chez nous.

Back to Corona reality

Le trajet du retour se déroule dans une ambiance encore plus particulière que l’aller. Avions pleins de Chinois tous masqués, de même que tout le personnel philippin aux aéroports. A l’atterrissage tardif le 31 au soir, nous attendons près de 40 minutes la passerelle. Puis la porte de l’avion s’ouvre et déboulent trois personnes, une femme et deux hommes en combinaison intégrale anti-bactériologique. Le ton est très autoritaire, les gestes aussi, ils sont à la recherche de deux passagers, pour vérifier leur température et leur passeport. La scène s’éternise un peu car visiblement une de ces deux personnes s’était réfugiée dans les toilettes… Un véritable scenario de film ! Au final, pas de fièvre, tout l’avion peut donc débarquer, passer sous les caméras thermiques (ceci est habituel) et le contrôle de l’immigration se fait pour une fois à une vitesse grand V, les lieux sont déserts.  Nous apprenons le lendemain que nous avons pris le dernier vol Manille-Shanghai de Cebu Pacific, la fermeture des frontières commence.

8 commentaires sur « PLONGÉE (AVEC MASQUE) »

Répondre à Jen Destours Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :